amisvignerons.fr

Le Blog d'Alain, votre serviteur passionné

Month: October 2019

Comment éviter la gueule de bois après une dégustation de vin ?

Published / by misvignerons / Leave a Comment

Le vin est considéré comme l’un des alcools ayant le plus tendance à provoquer la gueule de bois. C’est d’autant plus vrai si vous consommez des vins riches en tannin et en histamine. Vous avez donc plus de chance de vous réveiller avec un affreux mal de tête après avoir bu un malbec qu’en optant pour un merlot. Cependant, il existe plusieurs astuces pour réduire cet effet gueule de bois. Voici donc les plus intéressantes d’entre elles.

Avant la dégustation

Avant de boire du vin, ou tout autre type d’alcool, plusieurs astuces vous permettent de réduire le risque de gueule de bois. Cette dernière est provoquée par plusieurs phénomènes, notamment par le stress olfactif et la déshydratation. Pour y remédier, il est conseillé de consommer des aliments riches en vitamines tels que la grenade ou le fruit du dragon. Vous pouvez par exemple les consommer en smoothie. En outre, vous devez également boire beaucoup d’eau. Cela permet de limiter les effets déshydratants de l’alcool et donc de limiter les désagréments tels que les douleurs au niveau de la nuque et du dos mais aussi les maux de têtes.

Enfin, évitez toute consommation d’alcool si vous avez le ventre vide. Vous devez effectuer un repas équilibré avant de commencer votre dégustation de vin. N’hésitez pas à consommer des matières grasses, bien évidemment en quantité raisonnable. Ces dernières permettent en effet de ralentir les effets de l’alcool et de préserver le tube digestif de tout risque d’inflammation. La banane est également un aliment intéressant pour éviter la gueule de bois. Elle est en effet riche en potassium. Donc, quand vous allez uriner, ce qui peut être fréquent lorsque vous consommez de l’alcool, vous ne serez pas gêné par l’élimination du potassium. Si vous veniez à en manquer, vous pourriez ressentir des désagréments tels que des nausées ou des étourdissements.

Pendant que vous buvez de l’alcool

Il existe également plusieurs astuces à appliquer pendant votre dégustation de vin. Par exemple, nous vous conseillons d’éviter les mélanges d’alcool. C’est notamment le cas si vous comptez boire du vin pendant un repas. Évitez alors de boire plusieurs alcools différents lors de l’apéritif. Même si, en soi, ce n’est pas le fait de mélanger qui vous rendra malade, une soirée où vous consommez plusieurs alcools est surtout synonyme d’une soirée vous allez boire plus…et ça, en revanche, ça risque d’augmenter les chances d’avoir la gueule de bois !

En outre, vous devez penser à boire de l’eau pendant toute votre dégustation. L’idéal est d’alterner les verres de vin et d’eau. En plus de vous hydrater,ce qui est essentiel, cela diminuera votre envie de boire de l’alcool. Enfin, privilégiez les alcools de qualité. Ces derniers sont en effet filtrés et contiennent moins de toxines et d’impuretés.

Après votre dégustation

Après une soirée bien arrosée, la première chose que vous devez faire, au moment de vous coucher, est de prévoir un masque de nuit. Ce dernier vous évitera d’être réveillé par les premières lueurs du jour, ce qui vous permettra de mieux récupérer. Lorsque vous vous levez, pour le petit déjeuner, vous pouvez manger des œufs. Ces derniers sont riches en cystéine. C’est un acide aminé qui contribue à la décomposition de certaines toxines, responsables des maux de têtes typiques de la surconsommation d’alcool. De plus, si les premiers symptômes de la gueule de bois se manifestent, n’hésitez pas à vous soigner. Vous pouvez par exemple prendre un ibuprofène qui permettra de réduire l’inflammation responsable du mal de tête. Vous pouvez également utiliser certaines huiles essentielles. Si elle est à base de menthe poivrée, vous devez la déposer sur votre langue alors que si elle est à base de romarin, vous devez la laisser infuser dans de l’eau chaude et boire deux à trois tasses de ce breuvage par jour jusqu’à la disparition totale des symptômes.

Quelques conseils pour choisir une bouteille de vin

Published / by misvignerons / Leave a Comment

Choisir une bouteille de vin lorsque l’on n’est pas un expert n’est pas une chose facile. Toutefois, il est possible pour un amateur d’avoir un minimum de connaissance pour choisir la meilleure bouteille de vin avec son budget.

Le Milllésime, un indicateur à ne jamais oublier

Toutes les bouteilles de vin possèdent cet indicateur qui montre la qualité du vin. En effet, ce dernier renseigne sur l’année de récolte de la raison qui a assisté à fabriquer le vin. Le climat varie chaque année, cette variation va alors influencer sur la qualité du vin. De plus, le vin rouge est particulièrement sensible aux intempéries. En fonction de cette indicatrice, le vin va ainsi être consommé dans les brefs délais ou bien être conservé et vieillir.

Le potentiel de vieillissement

Le potentiel de vieillissement du vin varie. Les non-connaisseurs ont tendance à profiter des promotions sur des vins rosés. Toutefois, ces vins ne doivent pas être conservés. Ils ne s’améliorent donc pas avec l’âge. Si vous achetez donc des vins rosés en carton pour faire des économies, il faudrait les consommés au moins l’année suivante.
Pour les vins rouges, aux contraires du vin rosé, ils ont une éventuelle capacité de vieillissement. Acheter du vin de Savoie est donc un bon investissement car il offre une large gamme de vin à proposer dans cette catégorie. Ce type de vin pourrait être conservé au moins 10 ans. Sa qualité n’en serait que supérieure.

Prendre part et gouter avant d’acheter

Pour ne pas avoir de mauvaise surprise, il est recommandé de goûter le vin avant de l’acheter, surtout lorsqu’il s’agit d’un vin avec un prix élevé. Si possible, prenez le temps de participer aux séances de dégustation des cavistes lorsque le temps vous le permet. Après avoir pris votre temps à déguster énormément de vin, vos papilles seront assez habituées au goût.

Si vous avez le temps, recherchez donc des ateliers de dégustation. Ils sont menés par des spécialistes qui vous aideront à faire votre palais et à progresser rapidement dans la découverte des caractéristiques de chaque vin que vous dégusterez. Le vin est une science, mais c’est une science qui s’apprend en commençant par les bases.

Le prix ne dit pas tout

Le prix n’est pas forcément un indicateur pertinent de la qualité d’une bouteille de vin. Il ne doit donc en aucun cas être le seul facteur qui influence l’achat. En effet, à un très bas prix, il est bien possible de trouver un bon vin. C’est d’ailleurs l’une des raisons de la recommandation de l’expérience précédente. En fonction de vos préférences, penser également à explorer les vins avec un faible prix. D’ailleurs, il est possible qu’en achetant une bouteille avec un prix élevé, vous en soyez déçu. En effet, ils peuvent être ouvert trop tôt que leurs potentielles n’en sont pas encore bien mûr, ou peut être que le goût ne corresponde pas à votre préférence.

Investir dans une bouteille sûre

Pour finir, afin de ne pas faire d’erreur, ou bien si vous ne souhaitez vivre une petite escapade dans les traces du vin. Pensez à investir dans des grandes marques de vin. Référez-vous de l’origine du vin. Achetez du vin de Savoie par exemple, vous pouvez les acheter sans rien penser.
Cependant, pour finir, afin de garantir la qualité du vin, l’achat auprès des professionnels est la meilleure de toutes les options.