amisvignerons.fr

Le Blog d'Alain, votre serviteur passionné

Category: Uncategorized

Comment fabriquer une étagère à vin en bois ?

Published / by misvignerons / Leave a Comment

De nos jours, divers meubles sont fabriqués avec des palettes en bois recyclés. Vous pourrez en fabriquer 7 différents en seulement moins de 2 heures sur le site du sikana TV : la préparation de la palette, le relooking du bois, la création du mobilier de rangement comme une étagère à épice et un porte-manteau, les réparations ou créations de meubles de salon comme la bibliothèque, le meuble à TV, le bureau, la table basse et la table à café, l’élaboration des objets de décoration comme le bougeoir et les porte-photos, la fabrication des chaises et les créations pour animaux et jardin.
Toutefois le meuble le plus utilisé de nos jours est l’étagère à vin en palette. Créez une étagère à vin en bois en choisissant des bois recyclés de très bonne qualité pour la dureté et l’efficacité de votre meuble.

bouteildevin

Les matériels requis

  • une palette en bois bien choisie
  • des clous de 40 mm
  • des gants de protection
  • un pied de biche
  • une pincette
  • un mètre
  • un écart de menuisier
  • un crayon
  • une scie ronde
  • une scie sauteuse
  • une chipoteuse
  • une courge à bois
  • une ponceuse
  • un papier de verre à grains moyens et à grains fins

Bien sûr, il ne faut surtout pas oublier de bien choisir son rabot électrique pour une finition parfaite.

Les étapes de la construction

  • coupez les planches de la palette en utilisant une scie à partir de l’extrémité, dans le but de conserver les parties bleues
  • enlevez ces parties bleues en utilisant une scie sauteuse ou à la main
  • percez des trous en utilisant une mèche à cercle fin pour obtenir un rond parfait, ou votre plus grande mèche
  • délimitez l’espace à couper en traçant au crayon des cercles jusqu’au bord de votre planche
  • coupez ensuite en ligne droite grâce à votre scie ronde
  • enlevez les copeaux de bois en utilisant un papier sablé après la création des fentes
  • clouez votre fond (la planche) sur la structure déjà coupée précédemment
  • pour terminer votre préparation, offrez une teinte rustique à votre porte-bouteille de vin, en y étalant de l’huile danoise. Vous pourrez également la peindre de la couleur que vous préférez, ou la laisser telle qu’elle

Le domaine viticole du Quinta do Estanho au Portugal

Published / by misvignerons / Leave a Comment

Sur les coteaux escarpés et pierreux du Douro, la vigne produit, avec la bénédiction du soleil et grâce à l’art de l’homme, un nectar digne de la table des Dieux. Le Douro a eu une renommée archéologique antérieure à celle de son vignoble. En effet, passèrent par cette région, des peuplades qui découvrirent la richesse de son sous sol, dont elles exploitèrent l’or et l’étain qui y abondaient. Puis l’on passa de l’étain au vin. Sur la rive gauche de la rivière Pinhão, reconnue comme ancestrale, s’étend le domaine de la Quinta do Estanho (= étain) qui porte le nom du minéral qui y foisonnait.

Une fois celui-ci extrait du sous-sol, l’on se mit aussitôt à cultiver la vigne. Ce fut au prix de la sueur et des larmes que les terrasses furent construites et les vignes plantées : de nobles cépages qui, grâce à un microclimat favorable et à une altitude de 300 mètres, produisent des nectars dignes d’amener le domaine de la Quinta do Estanho à faire partie de la première région appellation contrôlée de « Vins de Factorerie », en 1757, sur décision de Sebastião José de Carvalho e Melo, Marquis de Pombal et Premier Ministre de Sa Majesté le Roi Joseph 1 er. Tout allait bien lorsque s’abattit le phylloxéra qui détruisit tout, semant la tristesse et le découragement.

C’est pourquoi, du domaine de la Quinta do Estahno, jadis somptueux, il ne reste aujourd’hui, et à l’état de ruines, qu’une maison et un chai dont les vestiges sont actuellement le logotype de ses produits. Au cours de la seconde partie de notre siècle, Jaile Acàcio Queiroz Cardoso, avocat, rentre du Brésil et, imprégné de l’ancestrale tradition viticole et vigneronne familiale, il se lance dans la reconversion de la propriété.

A la force du poignet, aux prix de nombreux sacrifices, il réussit à reconstruire le domaine et il lui donne son aspect d’aujourd’hui : tradition, modernité et cépages sélectionnés : Touriga Franca, Tinta Roriz, Tinta Barroca et Mourisco pour les vins rouges ; Malvaizia Fina, Malvaizia Grossa, Gouveio et Rabigato pour les vins blancs. Et pour que la tradition ne se perdre pas, il initie ses fils à l’art de bien cultiver et de produire les vins déjà réputés, porteurs du nom « Quinta do Estanho ».

RUBY
Vinification : Vinifié par le processus traditionnel dans des pressoirs en granit et une fermentation prolongée, le Porto Ruby est foulé avec les pieds les deux premiers jours, et est suivi de remontages toutes les 4 heures.
Degustation : Ceci permet l’obtention d’un vin au bouquet et au goût très fins. Robe rouge. Nez fruité, avec des notes d’épices. Bouche aux tanins nobles, bonne structure. Bonne finale.

 

VINTAGE CHARACTER
Vin de Porto aux caractéristiques organoleptiques exceptionnels, auquel l’Institut des Vins de Porto a reconnu le droit d’usage de l’appellation Vintage Character.
Encepagement : Touriga Franca, Tinta Roriz, Tinta Barroca et Mourisco.
Degustation : Robe rouge. Arômes francs et fruités. Vin vigoureux, fruité, aux tanins jeunes, veloutés et agréables. Il se bonifie en bouteille.

 

LATE BOTTLE VINTAGE 1998
L’Institut des Vins de Porto a reconnu le droit d’usage de l’appellation « Late Bottle Vintage » et autorise l’indication de son millésime sur l’étiquette.
Encepagement : Touriga Franca, Tinta Roriz, Tinta Barroca et Mourisco.
Vinification : Vin de Porto produit seulement lorsque les conditions du millésime sont extrêmement favorables, avec des dispositions exceptionnelles. Vieillissement pendant 4 ou 6 années dans des tonneaux de chêne avant d’être mis en bouteille.
Degustation : Robe profonde et dense. Nez chocolaté, plutôt fin. Bouche ronde, riche et puissante. Présence des tanins, finale puissante mais fraîche.

 

Sous-sol de schistes, situation en coteaux très abrupts du Douro supérieur.
Encepagement : Touriga Franca, Tinta Roriz, Tinta Barroca et Mourisco.
Vinification : Ce vin est le résultat d’un assemblage d’une sélection de vieux vins qui se complètent les uns les autres et créent une parfaite harmonie. Elaboration de façon traditionnelle, les raisins sont écrasés aux pieds durant les 2 premiers jours puis sont remontés régulièrement toutes les quatre heures. Ses tanins nobles lui donnent un bon potentiel pour vieillir en bouteille.
Degustation : Robe rubis, claire et dorée, avec des notes acajou. Au nez des senteurs de fruits noirs, de confiture de figue, de la griotte et une pointe de fruits secs, écorces d’oranges, pruneau. L’aération est sur des notes plus chaudes, le caramel, la noix. De la douceur et du fruit en bouche sur de la quetsche, de la pomme séchée, des épices. De l’harmonie et de l’équilibre.

 

Encepagement : Touriga Franca, Tinta Roriz, Tinta Barroca et Mourisco.
Degustation : Robe claire et ambre. Superbe nez grillé, café, senteurs de fruits secs, amandes grillées. A l’aération nous sommes sur des notes de pruneaux, raisins de Corinthe. Une attaque ample et généreuse qui gagne rapidement en volume sur des notes d’épices, de pralin, de cerise kirschée. On y trouve déjà une légère touche acidulée. Il révèle un vieillissement bien réussi et garde encore sa vigueur. Superbe finale complexe qui reste fraîche.

 

Encepagement : Touriga Franca, Tinta Roriz, Tinta Barroca et Mourisco.
Degustation : Robe ambre foncée. Nez riche, complexe, noix de pécan, noisette, cacaoté. Bouche ronde, volumineuse, riche et puissante…Forte personnalité marquée par le bois. Superbe finale.

 

AGED TAWNY 40 ANS 19.7%
Encepagement : Touriga Franca, Tinta Roriz, Tinta Barroca et Mourisco.
Degustation : Robe ambre plus foncée. Nez plus crémeux, belle complexité. Arômes francs, agréables, avec une évolution sur les arômes tertiaires, complexe d’épices. Vieillissement très bien équilibré, avec une évolution des arômes et des saveurs de « vinagrinho » très nobles, en harmonie parfaite avec les notes boisées.

 

Encepagement : Touriga Franca, Tinta Roriz, Tinta Barroca et Mourisco. 18hl/ha.
Vinification : Elaboration selon les méthodes traditionnelles, en pressoirs de granit. Embouteillé au plus tard le 30 Juin après 3 ans de fût.
Degustation : Robe très dense et profonde à reflets violacés. Le nez est envoûtant, marqué par les fruits noirs, la gelée de mûres. Une pointe de réglisse, de chocolat et de menthol à l’aération. L’attaque est ample, faite de velours, gorgée de fruits écrasés où se mêlent les épices, les notes cacaotées légèrement torréfiées. La finale très pure, droite est presque minérale.

 

Encepagement : Touriga Franca, Tinta Roriz, Tinta Barroca et Mourisco.
Vinification : Elaboration selon les méthodes traditionnelles, en pressoirs de granit.
Degustation : Robe gelée de mûre. Nez sur les fruits noirs frais, mûre, myrtille, notes de tabac blond, pain d’épices. Bouche riche, soyeuse, veloutée avec une présence sur les fruits. Tanins riches et complexes malgré sa jeunesse. Il a de grandes perspectives d’avenir.

 

Encepagement : Touriga Franca, Tinta Roriz, Tinta Barroca et Mourisco.
Vinification : Elaboration selon les méthodes traditionnelles, en pressoirs de granit.
Degustation : Robe pourpre avec beaucoup de matière. Nez torréfié, avec des nuances fruitées. Superbe de complexité. Vin vigoureux avec des tanins nobles, mais d’une grande subtilité, ronds et persistants. Les arômes tertiaires sont déjà bien présents. Un agréable travail en bouteille se note déjà, avec une évolution excellente, qui permet au vin de continuer son vieillissement en bouteille. Belle finale, longue et riche.

 

Vinification : Vin qui a été tanisé lors de sa vinification et qui a séjourné en fûts de bois.
Degustation : Robe blanche et dorée. Beau nez de raisins. Vin qui a une bonne personnalité : on y sent l’influence aromatique des malvoisies et un bon équilibre lors de la dégustation.

 

Vinification : Vin qui a vieilli dans des fûts de bois vineux.
Degustation : Robe jaune, intense et dorée. Très beau nez complexe et riche. Arômes et bouquet fins et agréables lorsqu’il vieillit. Saveurs suaves et agréables, dont on remarque le bon vieillissement. Bouche ronde et volumineuse.

 

Acquérir un domaine viticole en Provence

Published / by misvignerons / Leave a Comment

Acquérir un domaine viticole en Provence présente de nombreux avantages pour le futur propriétaire. Que l’achat soit lié à une vraie passion pour le vin ou un simple investissement, acquérir un domaine viticole à vendre en Provence n’est pas seulement dédié aux viticulteurs. Comment devenir propriétaire d’un domaine ? Pourquoi choisir la Provence ?

Propriétaire d’un vignoble, comment le devenir ?

Bien nombreux sont ceux qui un jour souhaitent se reconvertir dans le vin. Si l’envie est belle est bien présente, il faut noter que cette étape demande un investissement en temps, et en argent. Se lancer dans un investissement, c’est avant tout évaluer minutieusement le futur achat. Même si le vin est une passion pour vous, sachez qu’à partir du moment où la propriété représente une taille importante, tout le projet va du simple investissement passionnel vers une réelle gestion d’entreprise. Il va ainsi falloir évaluer le potentiel de l’investissement.

Tout se résumera à la gestion des stocks, aux résultats escomptés et réels et tout ce qui entre dans le domaine de la gestion d’entreprise. Il faut savoir que, investir dans un domaine viticole c’est devoir, savoir et pouvoir gérer la récolte, le vin en baril, la mise en bouteille, le vin en bouteille et la vente.

Si beaucoup pensent que ce ne sont que les Chinois qui osent tenter l’aventure, il faut savoir que 60% des achats de vignobles sont toujours actuellement réalisés par des investisseurs français. Les écarts de prix sont importants selon la taille du vignoble et les appellations. On trouve aujourd’hui des agences qui présentent des domaines proposés à moins de 800 000 euros. Mais selon les experts, il est préférable d’investir plus de 2 millions d’euros si l’on veut que l’investissement soit intéressant.

Vous direz que c’est impossible de faire un tel investissement et qu’il ne sera jamais possible de se voir accorder un emprunt d’une telle somme. Il faut de ce fait trouver un autre moyen de financement. Pour cela, il y a le GFV ou groupement foncier viticole. Autrement dit, le principe consiste à délocaliser le foncier. C’est-à-dire, faire porter le poids financier à des tiers pour pouvoir assurer de votre côté la possibilité de garantir le développement commercial ainsi que les moyens de production.

Pourquoi investir en Provence ?

Investir en Provence, c’est profiter d’une situation géographique exceptionnelle. Elle est en effet un territoire stratégique pour la production de vin et le commerce. Sa situation placée au centre des grands axes nord-sud et est-ouest, de l’arc méditerranéen, La Provence constitue un pont reliant au reste du monde. Elle dispose du premier port de Méditerranée, du port fluvial d’Arles, de deux gares TGV et un réseau routier important. Grâce à cette situation de choix et ses infrastructures, l’administration de la localité a mis en place un organisme qui assiste les investisseurs dans leur projet de

développement et d’implantation dans la localité. Pour la production de vin, ses 9,9 millions de visiteurs par an peuvent apporter un souffle à votre projet.

Une vigne en bonsaï… Oui, c’est possible !

Published / by misvignerons / Leave a Comment

Les amateurs de bonsaïs, (bonsaïka en nippon) adorent miniaturiser les différentes espèces d’arbres afin d’en faire des collections qu’ils gardent dans leur jardin ou sur le balcon. Certaines espèces de bonsaïs qui tolèrent le manque de lumière ou apprécient l’ombre peuvent même être gardées à l’intérieur. Ils peuvent ainsi apporter une touche zen et originale à la déco intérieure. Depuis quelques années, les bonsaïka ont réussi la prouesse de transformer la vigne (vitis vinifera) en bonsaï, ce qui est remarquable compte tenu du fait qu’il s’agit plutôt d’une liane ligneuse et non d’un arbre à proprement parler. Elle est également dotée de grandes feuilles souvent difficiles à miniaturiser en suivant les techniques japonaises ancestrales. Explications…

Comment transformer un cep de vigne en bonsaï ?

C’est la question que se posaient les amateurs de bonsaï qui souhaitaient enrichir leur collection d’une vigne miniature. Pour ce faire, les bonsaïka expérimentés récupèrent dans les vignobles les ceps de vignes âgés de 15 à 20 ans qui n’ont donc que peu d’intérêt pour les vignerons en termes de production. Les vignes sont taillées, après la chute des feuilles et jusqu’au mois d’avril, en veillant à conserver au moins un bourgeon sur la branche qui fera office de tire-sève. Les pieds sont ensuite sortis de terre et les anciennes racines sont coupées. Il faut ensuite installer les vignes dans des petits pots de culture et les placer de préférence en serre afin de favoriser la repousse des nouvelles racines. Au bout de deux mois et grâce à des soins et un suivi appropriés, le vulgaire pied de vigne devient un pré-bonsaï, soit un plant prêt à être travaillé pour devenir un vrai bonsaï !

En protégeant votre bonsaï de vigne et en lui apportant les soins dont il a besoin, il restera en bonne forme pendant de longues années. En plus d’égayer votre jardin ou votre balcon, la vigne en bonsaï, accompagnée d’un box vin, peut faire un cadeau charmant et original que vous pouvez offrir en toute occasion.

Les soins essentiels à apporter à une vigne en bonsaï

Pour qu’une vigne en bonsaï soit au top de sa forme, il est recommandé de l’exposer au soleil tout en lui apportant l’arrosage dont elle a besoin, sans plus, notamment en été. En cas de fortes chaleurs, mettez-la à mi-ombre. Lors des longues périodes de froid, surtout lorsque les températures descendent à -2°C, il est impératif de protéger la vigne du gel. Faites attention aux gels tardifs qui peuvent aussi causer des dommages à votre bonsaï.

Ceci nécessite bien évidemment plusieurs années de patience et de soins, mais le résultat en vaut la chandelle. Un bonsaï aboutit, comme on en voit dans les expositions dédiées à cet art asiatique, est un réel plaisir pour les yeux et une grande source de quiétude et de sérénité.

Comment accorder champagne et plats ?

Published / by misvignerons / Leave a Comment

Les gens ont parfois tendance à oublier que le champagne est un vin et que de ce fait, il est possible de l’associer à différents mets afin de le déguster tout au long d’un repas.
En effet, il est tout à fait possible de faire un repas complet avec du champagne en associant les bons plats en fonction des cuvées que vous souhaitez déguster. Si vous souhaitez associer du champagne à des plats, il sera important de considérer les cépages ainsi que le dosage en sucre présent dans les cuvées afin de faire le bon choix.

Un champagne réalisé avec une majorité de chardonnay tend à être plus léger et plus délicat et est plus approprié lorsqu’il est jumelé avec les nourritures légèrement salées telles que des fruits de mer et la nourriture cru ou légèrement cuite. Un délicieux accord pour ce mélange est d’associer du saumon fumé et les œufs brouillés avec une coupe de champagne. Lisez donc attentivement les étiquettes avant de choisir votre champagne. Dans ce cas, vous privilégirez ainsi un blanc de blancs ou un champagne où le chardonnay est présent à plus de 60% dans l’assemblage.

Les champagnes composés principalement de Pinot Noir ou Pinot Meunier représentent l’extrémité opposée de l’échelle et ces champagnes et ont tendance à avoir un corps plus robuste qui convient bien pour les plats de viande tels que la volaille, le veau et le porc. N’hésitez pas à sortir des sentiers battus quand vous associez du champagne à des plats. Un champagne rosé pourra parfaitement se marier avec un plat à base de veau par exemple.

Pour ceux qui ont envie de quelque chose de sucré après le dîner, vous pourrez ouvrir une bouteille de champagne rosé avec une tarte aux fruits par exemple. Si vous voulez manger des desserts plus sucrés, choisissez plutôt des champagnes demi-sec dont le dosage en sucre est plus élevé que les champagnes brut.

La maturation et le vieillissement font une énorme différence dans la capacité du Champagne à compléter des plats plus élaborés, par conséquent, le choix d’une cuvée millésimée ou prestigieuse peut être un bon choix. Ces champagnes ont vieilli beaucoup plus longtemps que les 15 mois requis par les règles fixées par la profession. Plus un Champagne a vieilli, plus il sera riche et complexe. Ces champagnes ont également tendance à avoir moins de sucre résiduel, augmentant leur capacité à s’associer avec des plats beaucoup plus riches tels que des plats en sauce.
De nombreux producteurs de champagne comme Champagne Jeeper par exemple, disposent maintenant d’une boutique en ligne vous permettant de faire vos achats sans sortir de chez vous, tout en bénéficiant d’informations suffisantes pour faire votre choix.

Une autre astuce à considérer est que le champagne est plus faible en sulfites que la plupart des vins. Les sulfites sont utilisés pour protéger les vins contre l’oxydation et de nombreuses personnes ont une faible tolérance à ce conservateur et peuvent se plaindre d’un mal de tête après avoir bu du vin, même avec modération. Avec le Champagne, le dioxyde de carbone dans les bulles fait le même travail en préservant le vin, le sulfite étant également naturellement présent à la base dans tous les vins.

∇ Pourquoi et comment entretenir un vignoble ?

Published / by misvignerons / Leave a Comment

Dans le cadre de l’entretien d’un vignoble, nous vous recommandons d’enregistrer les différents conseils que nous allons vous prodiguer, afin de pouvoir les appliquer le moment venu. Il faut rappeler, pour les plus débutants d’entre vous, que la vigne est avant tout un arbre qui produit du raisin à la fin de l’été. Cependant, afin d’avoir une récolte à la hauteur de ses efforts, nous vous recommandons d’effectuer des gestes aux quotidiens qui vous permettront d’obtenir le meilleur rendement possible mais également la meilleure qualité de raisin que vous pourriez espérer.

Tout d’abord, si vous désirez planter la vigne, c’est à l’automne ou au pire des cas au printemps que vous devrez le faire. En effet, c’est à cette période que la plantation est la meilleure car il faut toujours essayer de se rapprocher d’une période qui précède l’hiver, étant donné les caractéristiques de cet arbre.

D’autre part, nous vous invitons à placer vos graines dans un endroit ensoleillé (1), car les fruits auront forcément besoin de la chaleur du soleil qui aura en plus pour fonction de pouvoir nourrir votre arbre. Si vous en avez la possibilité, nous vous invitons à essayer de placer votre vigne un endroit où les vents ne seront pas trop fort, car cet arbre est assez fragile d’un point de vue générale tout comme l’exprime sa fragilité vis-à-vis des champignons qui peuvent avoir un impact vraiment négatif sur la récolte (2).

D’autre part, il existe de nombreux ouvrages que nous vous recommandons enfin pouvoir effectuer très bon entretien de votre vignoble, car que vous le croyez ou non c’est un véritable métier qui va vous demander un certain temps d’adaptation. N’oubliez pas que vous allez sûrement faire des erreurs, ça n’est pas très grave, car l’important est avant tout d’apprendre de ses erreurs, mais il faut reconnaître que pour en faire le moins possible, mieux est de s’informer au préalable.

Alain, le 17 Septembre 2016

(1) N’hésitez pas à utiliser un boussole pour cela.
(2) Pour un guide intéressant sur les champignons vous pouvez aller ici.
Ouvrage recommandé: Traité de la vigne de Alain Carbonneau

 

Les conseils d’entretien pour un grand jardin

Published / by misvignerons / Leave a Comment

Posséder un grand jardin est un véritable plaisir, pour des arguments qui sont assez évidents à imaginer. En effet, que ce soit d’organiser une partie de foot avec le vent, d’y installer une piscine ou encore un magnifique potager, beaucoup rêveraient d’avoir un immense jardin mais malheureusement il faut savoir que cela son lot de désavantages !

Tout d’abord, c’est évidemment la tonte de la pelouse qui pose le plus de problèmes tout comme le fait de pouvoir arriver en faire pousser. Il est tout d’abord conseillé de d’aller librement à la bibliothèque ou acheter pour quelques euros dans une brocante, mais également d’essayer d’organiser une intelligence de votre jardin afin que l’espace optimisait pour le mieux et qu’il n’y ait pas de zone qui ne soit pas totalement remplie de verdure.

L’idéal pour cela est de vous faire aider par un jardinier professionnel, mais si vous en avez pas les moyens, sachez que ces mêmes jardiniers ont écrit des ouvrages remarquables que vous pourrez retrouver pour quelques euros dans une librairie.Mon ami jardinier pourra vous être utile dans cette optique. Il est d’ailleurs à la tête d’un site consacré aux robots tondeuses (http://www.robot-tondeuse.info) (1), et m’a permis de pouvoir me former concrètement. J’ai pu y gagner un grand gain de temps et en performance, avec mon grand jardin ! Je vous mets le lien juste en dessous 🙂

site-amis-robot-tondeuse

L’idée pour bien entretenir un grand jardin est avant tout de pouvoir consacrer du temps, si vous êtes plusieurs dessus à vous répartir les tâches cela est encore mieux. D’autre part, nous vous invitons à vraiment prendre du temps  (2) afin de vous occuper des différentes facettes de votre jardin, il vous le rendra bien. Que ce soit niveau de votre potager, des équipements que vous voyez est installé, comme par exemple un abri de jardin ou un hamac, le but est avant tout d’entretenir du mieux que vous le pourrez votre jardin en tachant de lui donner une dimension esthétique.

Alain le 1er Septembre 2016.

(1) Les robots tondeuses sont des appareils assez récents qui vous permettent d’automatiser votre tonte.
(2)  Environ 4h par semaine me semble raisonnable.